Questions fréquemment posées

Combien de fois et combien de temps faut-il pratiquer les exercices ?

Les effets de l’exercice sont d’autant plus importants qu’on y travaille longtemps (mais sans aller jusqu’à l’épuisement). Les débutants ou les malades peuvent commencer à pratiquer les exercices pendant une durée de 5 à 10 minutes. Cette durée devrait progressivement passer à 35 minutes puis à une heure, voire davantage. Il est possible de pratiquer les exercices 3 fois par jour. Mais fondamentalement, un entraînement quotidien est suffisant si cette phase dure assez longtemps.

Existe-t-il des exigences particulières comme le lieu, l’heure ou l’orientation à adopter ?

Pour la pratique des exercices, il convient de choisir un lieu calme, avec de l’air frais, bien aéré. Cette pratique peut se faire le matin, à midi, ou le soir. Il est favorable d’avoir le regard orienté vers le Sud, ou bien vers le Nord.

Le respect de ces conditions n’est pas de grande importance pour les débutants. Ceux-ci peuvent choisir le moment de l’exercice, le lieu et l’orientation, selon les circonstances. Les pratiquants avancés, aussi bien que les débutants, devraient éviter le vent venant de face durant l’exercice.

Quand devrait-on pratiquer les exercices de Qi Gong ?

En principe, il est possible de pratiquer à n’importe quelle heure. Mais si c’est possible, il faudrait privilégier l’entraînement le matin de 5 H à 7 heures, à midi de 11 H à 13 H et le soir de 17 H à 19 H, ou la nuit de 23 H à 1 H.

Selon l’état de santé de chacun, il peut être favorable de choisir une autre heure pour l’entraînement. Ceci s’explique par le fait que chaque méridien, (conducteur d’énergie) relié aux organes internes, est plus particulièrement actif ou sensible à certaines heures.

À quels moments ne faudrait-il pas pratiquer les exercices de Qi Gong ?

Lors de la pratique de Qi Gong, il s’établit une relation entre l’homme et la nature, il est; déconseillé de pratiquer en plein air ou dans une pièce fermée quand la nature n’est pas en équilibre, par exemple en cas d’ intempéries, de tempête, de grêle, de forte chaleur, d’épais brouillard, ou d’ orage.

Il serait aussi préférable de reporter l’entraînement lorsque l’on est très fatigué, ou si l’on est très agité émotionnellement. Par ailleurs, il est conseillé de ne pas démarrer les exercices avec un ventre vide ou au contraire trop rempli. Il serait bon d’attendre entre une demie- heure et une heure après un repas avant de démarrer l’entraînement de Qi Gong. De même, il sera préférable de laisser s’écouler une demi-heure à une heure après les exercices de Qi Gong avant de manger.

Quand peut-il être nécessaire d’adapter les entraînements?

Lorsqu’ il est nécessaire de prendre des médicaments, il peut être important, en fonction de la maladie, d’adapter les exercices au cas par cas. Cette adaptation devrait se faire après entretien avec un maître de Qi Gong ou un enseignant habilité. Cette proposition personnalisée peut par exemple préconiser des exercices en mouvements simplifiés, ou des formes particulières d’exercices immobiles.

Durant leurs règles, les femmes peuvent, selon leur ressenti, soit continuer à pratiquer normalement, soit recourir à des formes simplifiées ou s’entraîner en position assise. Par contre, si des sensations particulièrement désagréables apparaissent durant cette période, il est possible de suspendre les exercices pendant quelques jours. Pendant la grossesse, on peut réaliser des exercices avec mouvements simplifiés, tout comme des exercices assis, voire couchés.

Quelle est la tenue vestimentaire adaptée à la pratique du Qi Gong ?

Toute tenue qui ne serre pas le corps, et ne gêne pas la liberté de mouvement est adaptée à la pratique. Les chaussures aussi devraient être confortables, et ne pas serrer.  Il vaut mieux enlever montres et  bijoux dans la mesure où ils peuvent influer sur les effets de l’exercice.

Peut-on boire ou manger juste après l’exercice ?

On ne devrait pas aborder les exercices avec un ventre vide ou un ventre trop plein. Si l’on souhaite débuter les exercices le matin après le réveil, il est possible de manger quelque chose, ou de boire de l’eau chaude avec du miel.

Durant l’entraînement de Qi Gong, l’énergie, «le Qi », circule dans tout le corps. Ce processus décroît graduellement après la fin de l’entraînement. Pour ne pas perturber ce processus, il est conseillé d’attendre entre une demi-heure et une heure avant d’absorber de la nourriture. Inversement, il serait bon de renoncer au repas une demi-heure à une heure avant l’entraînement. Durant ces périodes d’avant et après l’entraînement, on ne devrait rien boire de froid.

Que faire des pensées qui apparaissent durant l’entraînement ?

Dans le Qi Gong, on tend au calme, dans lequel il n’y a plus conscience des pensées qui remontent de l’intérieur. Une méthode pour atteindre cet objectif, consiste à amener l’esprit à se concentrer sur quelque chose. Pendant l’entraînement, on peut ainsi observer son corps à plusieurs reprises, et le corriger.

La méthode la plus naturelle pour gérer les pensées consiste à les laisser venir et partir. Si l’on y arrive, on constatera durant l’exercice, que le flux des pensées va décroître peu à peu. Ne serait-ce que du fait de l’exercice lui-même, on atteindra automatiquement un calme ou une paix intérieure. L’avantage de cette pratique est que tous les processus qui vont être stimulés dans le corps par le Qi gong sont tout à fait naturels et se déroulent sans influence de la volonté consciente.

Est-il possible de se gratter en cas de démangeaison ou de fourmillements, durant l’exercice ?

Ce genre de ressenti est bon signe. Démangeaisons, ou fourmillements signifient que l’énergie (Qi) commence à agir. Si l’on se gratte durant l’exercice, l’effet du Qi disparaît suite à cette stimulation extérieure, et l’efficacité de l’exercice restera limitée.

Que peut-on faire lorsque les jambes tremblent ou que les genoux sont douloureux durant les exercices debout statiques ?

Ces phénomènes sont essentiellement ressentis par les débutants. Si les tremblements ne sont pas liés à des douleurs, on peut simplement essayer de continuer l’exercice. Si ces tremblements sont trop fatigants, il est possible pour les débutants de remonter la position. Toutefois, il est important que les genoux restent fléchis. Si l’on est bien entraîné, il est possible de prendre une position plus basse afin d’éviter les tremblements. Pour les genoux aussi, il est possible de modifier légèrement la hauteur de sa position afin de trouver une position moins douloureuse.

Les tremblements dans les jambes ou les genoux douloureux sont signes que l’énergie (Qi) se déplace dans le corps, mais que les méridiens ne sont pas encore suffisamment dégagés.

A-t-on recours à des exercices différents pour les différentes maladies ?

Le pratiquant doit de toute façon d’abord travailler un exercice de base comme par exemple la position du cavalier, ou un exercice assis correspondant. Lorsqu’un certain niveau d’énergie a été atteint à suite à la pratique de cet exercice, on pourra réaliser sur cette base des exercices spécifiques adaptés à l’état de santé.

Que doit-on faire si des douleurs à des organes ou parties malades du corps apparaissent subitement durant l’entraînement?

Selon le point de vue de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise), les douleurs apparaissent uniquement aux endroits où il y a des blocages de la circulation du Qi. Les douleurs générées par les exercices sont bon signe. Elles signifient que l’énergie (Qi) influence positivement la maladie. Il ne faudrait donc pas s’inquiéter, mais absolument continuer l’exercice.

Pourquoi certains pratiquants ont-ils mal au dos ?

La cause essentielle en est la colonne vertébrale, elle n’est ni droite ni détendue, et elle n’est pas maintenue dans sa forme naturelle. Les déplacements du Qi et du sang sont bloqués en particulier au niveau des vertèbres lombaires, ce qui génère les douleurs.

Il se peut aussi que la cause en soit une blessure à la colonne vertébrale, soit actuelle, soit ancienne. L’énergie du Qi dissout alors les blocages engendrés par la blessure, ce qui occasionne des douleurs passagères.

D’autre part, des douleurs de dos peuvent également apparaître si l’énergie des reins du pratiquant est trop faible. Dans tous les cas, il faudrait continuer l’entraînement. Suite à une amélioration de l’état général et une accumulation croissante du Qi, les douleurs décroîtront  avec le temps et finiront par disparaître.

Pourquoi les mains sont-elles parfois froides durant l’exercice ?

L’origine des mains froides durant l’exercice se trouve généralement dans des tensions au niveau des épaules, ce qui bloque la circulation du Qi et du sang. Lorsque l’on détend les épaules, les mains se réchauffent à nouveau. C’est pourquoi il est important de toujours garder les épaules détendues.

Quelle est l’origine des maux de tête ou des vertiges durant l’exercice ?

Ce genre de problèmes peut être la conséquence de tensions dans la zone des épaules, ou au niveau de l’ensemble du corps. Ces tensions empêchent une circulation équilibrée de l’énergie.

Une autre cause en est la tension trop importante de l’esprit portée sur une région particulière du corps durant l’exercice. C’est le résultat d’une concentration élevée et qui n’est donc pas naturelle. Des maux de tête ou des vertiges peuvent aussi apparaître lorsqu’on veut se forcer à tout prix à satisfaire aux critères de l’exercice, alors que ce jour-là, la force physique n’est peut-être pas suffisante pour cela. Il est aussi possible que le pratiquant ait peut-être bu un peu d’alcool avant de démarrer l’entraînement.

Si l’on a des maux de tête ou des vertiges, on expire doucement, ou l’on pose les mains l’une sur l’autre sur le nombril durant l’exercice debout, assis, ou couché.

Quelle est la cause des palpitations durant l’exercice ?

Les palpitations peuvent être dues à l’impossibilité pour l’esprit de trouver le calme, ou au fait que l’on est tendu. D’autres causes peuvent être des tensions dans le thorax, ou une respiration qui n’est pas naturelle. Dans ces cas-là, le Qi se rassemble dans la cage thoracique, et ne peut s’écouler, ce qui génère les palpitations.

Que peut-on faire contre la somnolence ou la fatigue durant l’exercice ?

Durant l’exercice, on se libère de nombreuses pensées porteuses d’inquiétude, ce qui permet d’accéder à un agréable état de détente. Par ce biais, l’activité de l’esprit se réduit, mais le cerveau continue de travailler, le corps est détendu, et l’esprit calme. Ce sont là de bonnes conditions pour s’endormir. Somnolence et fatigue apparaissent fréquemment chez les débutants, s’ils rentrent dans l’exercice physiquement et psychiquement épuisés.

Si l’on n’arrive pas à empêcher efficacement la somnolence ou la fatigue, il vaut mieux interrompre l’exercice, bouger un peu, masser le visage, et frapper tout le corps. Ceci active le système nerveux et a un effet rafraîchissant. Si ces mesures ne sont pas efficaces, on peut passer à des exercices en mouvements ou boire un peu d’eau chaude.

L’état de repos dans le Qi Gong  diffère fondamentalement de l’état de sommeil. Pour que l’exercice puisse avoir de l’effet, il serait préférable d’éviter, si possible, de s’endormir durant l’exercice. Du point de vue  thérapeutique, l’effet du léger endormissement peut être utilisé à bon escient pour le patient qui souffre d’insomnies.

Lorsque le corps chauffe et que l’on commence à transpirer durant l’exercice, cela a- t-il une signification et laquelle?

Certains exercices, comme par exemple la position du cavalier et les exercices de doigts, conduisent à une forte activation des fonctions de la circulation sanguine. Dans ces circonstances, les vaisseaux sanguins s’élargissent, le volume corporel augmente, tout comme la température corporelle. Les extrémités, voire le corps entier sont pris d’une sensation de chaleur ou de bouillonnement. La transpiration qui en découle sert au nettoyage du corps. Pour les mêmes raisons, certains débutants ressentent un effet de chaleur particulièrement au niveau des pieds. Si des phénomènes de chaleur surgissent, il convient absolument de continuer l’exercice. Puis petit à petit le corps va se réguler, une douce chaleur et une agréable sensation va s’installer.

Une autre cause de ce dégagement de chaleur et de transpiration peut provenir de l’absence de détente du pratiquant, soit qu’il respire trop fort ou qu’il ait beaucoup de pensées agitées. Ceci amène l’inquiétude et de la nervosité. Si sueur et chaleur apparaissent pour ces raisons-là, il n’y a pas lieu d’avoir peur, mais plutôt d’essayer de trouver la cause de cette agitation. Par contre si le corps devient trop chaud, et que l’on transpire excessivement, il est conseillé d’interrompre l’exercice, de s’asseoir pour se détendre, ou d’aller se promener.

Pourquoi les hommes et les femmes effectuent certains exercices sur les côtés opposés ?

Certains exercices sont réalisés de côté opposé pour les hommes par rapport aux femmes. C’est le cas de certaines techniques comme par exemple celle où les mains sont posées l’une sur l’autre sur le bas ventre. Les hommes poseront la main droite par-dessus la main gauche, alors que les femmes poseront la main gauche par-dessus la main droite. Les raisons se trouvent dans la différence sexuelle, et dans la théorie du Yin et Yang. Les hommes représentent le Yang, et les femmes le Yin. Au-delà de cela, chez l’homme le côté gauche est Yang, et le côté droit est Yin, alors que chez la femme c’est le contraire.

Peut-on pratiquer en même temps des exercices de différentes formes de Qi Gong ?

Chaque forme de Qi Gong dispose de sa propre logique interne et de sa façon de faire. Le flux énergétique peut être stimulé de manières différentes par des exercices appartenant à des formes différentes, et selon les circonstances, le Qi pourrait circuler dans des sens contraires. C’est pourquoi il est très important de ne pas chercher à pratiquer en même temps des exercices appartenant à différentes formes. L’idéal serait de s’entraîner avec les exercices d’une seule forme, sous la surveillance d’un maître de Qi Gong ou d’un enseignant habilité.

Qui peut apprendre le Qi Gong ? Qui ne peut pas apprendre le Qi Gong ?

Du fait du large éventail de ses vertus et de la possibilité d’adapter les exercices individuellement, le Qi Gong est adapté à tout le monde, à quelques rares exceptions près. À travers les exercices, les différentes fonctions organiques sont activées, ainsi que le système immunitaire. Les personnes en bonne santé peuvent ainsi entretenir et  renforcer leur état de santé, prévenir les maladies, et  prolonger leur vie. Les malades pourront améliorer leur état de santé, voire même guérir. Le Qi Gong peut être utilisé efficacement dans le cas de maladies chroniques, ou de cancers.

Les exercices de Qi Gong sont adaptés aux personnes en bonne santé, tout comme aux malades, aux personnes en état de faiblesse, à celles qui sont en surpoids et aux personnes âgées. Les personnes très affectées émotionnellement ou physiquement peuvent aussi profiter de cette méthode. Comme le Qi Gong agit sur l’ensemble de la personne, l’état émotionnel s’améliore en même temps que l’état de santé corporelle. On développe une bonne sensation de son propre corps, et on calme son esprit. C’est pourquoi le Qi Gong peut être utilisé avec des effets positifs pour traiter des problèmes liés à la drogue, ou à l’alcool.

Malgré les effets positifs du Qi Gong, il est déconseillé dans certains cas rarissimes de pratiquer ces exercices. Le Qi Gong n’est pas adapté aux personnes suivantes :

  • Celles qui souffrent d’une tuberculose pulmonaire aiguë.
  • Celles qui souffrent d’hémorragies internes.
  • Celles qui souffrent d’abcès ou d’ulcères avec saignements.
  • Celles qui souffrent de maladies contagieuses.

© 2018 Internationale Neijin QiGong Akademie