Le Shaolin Neijin Qigong

kalligrafie-shaolin-neijin-yizhichan-2

 

 

Les origines

Le Shaolin Neijin Qigong ou Shaolin Neijin Yizhichan trouve ses origines dans la pratique de la méditation du monastère Shaolin du Nord, environ 500 ans après Jésus-Christ. Plus tard, la méthode a été conservée et développée dans le monastère Shaolin du Sud. Enfin, elle fut divulguée à un plus large public par  l’Arrière-Grand-Maître Ashui Que, qui  quitta le monastère en 1945. Après lui, en tant que détenteur de cette connaissance pour  la 19e génération, le Grand-Maître Jinsheng Yao a contribué intensivement à propager cette méthode davantage encore. Puis ce fut le Grand-Maître  Buyin Zheng, seul représentant autorisé de la ligne directe des maîtres, à qui revint le devoir et la responsabilité de diffuser le Shaolin Neijin Qigong dans le monde occidental.

besuch_familie_que

Les Grands-Maîtres Jinsheng Yao et Buyin Zheng en visite chez l’épouse de l’arrière Grand-Maître Ashui Que (2007).

Composante méditative  essentielle du bouddhisme Chan, le Shaolin Neijin Qi Gong appartient  à un  système de Qi Gong authentique dont le savoir a été transmis de manière rigoureuse. En témoignent  une lignée de Maîtres reconnue, des niveaux de formation et de compétence graduels et  la formation parallèle du corps et de l’esprit

L’étendue de la méthode se reflète clairement dans les différentes composantes de son  nom :
Shaolin fait référence à l’origine de la méthode;
Neijin représente la force intérieure, le potentiel et l’énergie du corps et de l’esprit;
Yizhi signifie littéralement „un doigt“ ; ce terme est lié à la méthode certains  exercices spécifiques de transfert d’énergie étant réalisés avec les doigts.
Chan est une forme particulière du bouddhisme, qui insiste, entre autres, sur la pratique d’une méditation profonde  dont le but est le développement  de la compassion et l’épanouissement de la sagesse.

Les exercices les plus importants

 La posture du cavalier
L’exercice nommé « posture du cavalier » occupe une place centrale  dans le Shaolin Neijin Qigong. Le pratiquant prend une posture bien définie, comparable à celle d’un cavalier en selle, et médite  ainsi, de préférence chaque jour, pendant une durée prolongée. Cette position apaise l’esprit, ouvre les méridiens et assure le flux ininterrompu du Qi. Il est important de n’effectuer cet exercice qu’après une bonne  préparation et en suivant des instructions très précises. Pour cela, on pratique cet exercice  sur une durée plus courte  dans un premier temps, que l’on augmente petit à petit jusqu’à atteindre si possible 35 minutes. Les pratiquants expérimentés apprécient les effets de ces médiations debout pendant une heure, voire davantage.

Postures debout
En plus de la posture du cavalier, le Shaolin Neijin Qi Gong propose à un niveau plus avancé d’autres postures debout clairement définies, parmi lesquelles on compte celles du tigre et du dragon. En visitant les monastères chinois, on peut voir parfois des représentations de saints, appelés Luohan, dans  de telles postures. Sans concentration spéciale ou représentations mentales, ces postures particulières dirigent le flux du Qi  de manière à dissoudre naturellement les blocages.

Exercices des doigts
Les exercices de doigts sont une particularité du Shaolin Neijin Qi Gong. Ils sont effectués dans la posture du cavalier. Un maître autorisé transmet au pratiquant des exercices de doigts spécifiques et sélectionnés avec soin. Ces exercices de doigts font accéder à un potentiel particulier du Qi Gong : vous êtes en mesure d’agir directement sur certains points d’acupuncture centraux du système des méridiens, et de les ouvrir, pour pouvoir prendre du Qi externe et  évacuer le Qi interne  vers l’extérieur. En outre, les exercices de doigts sont une condition préalable à un transfert d’énergie efficace.

Le transfert d’énergie dans le Shaolin Neijin Qi Gong
Le transfert d’énergie dans le Shaolin Neijin Qi Gong est un moyen efficace de transférer des impulsions de guérison aux malades et de résoudre les blocages d’énergie. Exercé par des personnes expérimentées et qualifiées,  il peut aussi donner accès à des connaissances universelles et à des compétences cachées. Le récepteur effectue, par exemple, des mouvements Gongfu, qu’il ne connaissait pas auparavant. En raison de son fort potentiel, le transfert d’énergie est exercé exclusivement  par des pratiquants de Qi Gong responsables, intègres et autorisés.

A qui convient le Shaolin Neijin Qi Gong ?
En principe, les exercices de Shaolin Neijin Qi Gong conviennent à  tout le monde, car ils peuvent être adaptés à l’état de santé  de chacun. Ainsi, des personnes handicapées ou gravement malades  peuvent également effectuer des exercices spéciaux pour pouvoir accéder  à une énergie salutaire. Jeunes et vieux tirent profit des exercices d’harmonisation qui apportent en peu de temps une amélioration significative du bien-être, une meilleure concentration, force et équilibre.

© 2018 Internationale Neijin QiGong Akademie